Arithmologie. Théorème. a étant un nombre positif ou négatif de la forme 6 ˙+1 ; b un nombre positif de la forme 2 ˙+1 et x une quantité quelconque on a l’équation (-1) a-b 2 b(a 2 -b 2 )x a 2 +3b 2 =0
Nouvelles annales de mathématiques : journal des candidats aux écoles polytechnique et normale, Serie 1, Volume 9 (1850), p. 174-177
@article{NAM_1850_1_9__174_1,
     title = {Arithmologie. Th\'eor\`eme. $a$ \'etant un nombre positif ou n\'egatif de la forme $\dot{6}+1$ ; $b$ un nombre positif de la forme $\dot{2}+ 1$ et $x$ une quantit\'e quelconque on a l'\'equation $\sum (-1)^{\frac{a-b}{2}}b(a^2-b^2)x^{a^2+3b^2}=0$},
     journal = {Nouvelles annales de math\'ematiques : journal des candidats aux \'ecoles polytechnique et normale},
     publisher = {Bachelier},
     volume = {1e s{\'e}rie, 9},
     year = {1850},
     pages = {174-177},
     language = {fr},
     url = {http://www.numdam.org/item/NAM_1850_1_9__174_1}
}
 (ed.). Arithmologie. Théorème. $a$ étant un nombre positif ou négatif de la forme $\dot{6}+1$ ; $b$ un nombre positif de la forme $\dot{2}+ 1$ et $x$ une quantité quelconque on a l’équation $\sum (-1)^{\frac{a-b}{2}}b(a^2-b^2)x^{a^2+3b^2}=0$. Nouvelles annales de mathématiques : journal des candidats aux écoles polytechnique et normale, Serie 1, Volume 9 (1850) pp. 174-177. http://www.numdam.org/item/NAM_1850_1_9__174_1/