Logique juridique. Conceptions et recherches
Séminaire de Philosophie et Mathématiques no. 12  (1983), p. 1-22
@article{SPHM_1983___12_A1_0,
     author = {Kalinowski, Georges},
     title = {Logique juridique. Conceptions et recherches},
     journal = {S\'eminaire de Philosophie et Math\'ematiques},
     publisher = {IREM Paris-Nord~; \'Ecole Normale Sup\'erieure},
     number = {12},
     year = {1983},
     pages = {1-22},
     language = {fr},
     url = {http://www.numdam.org/item/SPHM_1983___12_A1_0}
}
Kalinowski, Georges. Logique juridique. Conceptions et recherches. Séminaire de Philosophie et Mathématiques, no. 12 (1983), pp. 1-22. http://www.numdam.org/item/SPHM_1983___12_A1_0/

(1) Bologna, Il Mulino, 1977, version italienne des actes du colloque de Bielefeld (17 - 22 mars 1975) : Deontische Logik und Semantik.

(2) Les principales tendances au sein de la logique juridique sont exposées dans J. Horovitz, Law and Logic, Wien - New-York, Springer-Verlag, 1972, "Library of Exact Philosophy" 8.

(3) La notion de thèse est opposée à celle de règle d'inférence dans J. Lukasiewicz, Elements of mathematical logic, Warszawa - Oxford, PWN - Pergamon Press, 1963, Introduction, 2 (p. 9ss.).

(4) Nous nous référons à la théorie des inférences de K. Ajdukiewicz, Pragmatic Logic, Dordrecht, D. Reidel Publishing Company, 1974, 2e p., ch. 4.

Voir aussi R. Blanché, Le raisonnement, Paris, PUF, 1973, ch. IX-XII.

L'inférence réductive d'Ajdukiewcz correspond au τεκμήϱɩoν d'Aristote (inférence d'après indice) ; R. Blanché l'appelle "raisonnement sémiologique retrospectif (Le raisonnement, § 35 (p. 189ss.)

(5) La notion de schème d'inférence est mise en relief par K. Ajdukiewicz, o.c., 2e p. ch. 3.

(6) Voir G. Kalinowski, J.-L. Gardies, Un logicien déontique avant la lettre : Gottfried Wilhelm Leibniz (Archiv. für Rechts - un Sozial - philosophie 60(1974), pp. 79-112).

(7) Nous en parlons plus en détail dans Logique des normes, Paris, P.U.F., 1972.

Au sujet d'E. Mally voir aussi D. Follesdal & R. Hilpinen, Deontic Logic. An Introduction (Deontic Logic : Introductory and Systematic Readings, ed. by R. Hispinen, Dordecht, D. Reidel Publishing Company, 1971, pp. 1-35). | MR 444437

L'ouvrage E. Mally, Grundgesetze des Sollens. Elements der Logik des Willens a été réimprimé dans E. Mally, Logische Schrifter, hrsg. von K. Wolf und P. Weingartner, Dordrecht, D. Reidel Publishing Company, 1971, pp. 229-324). | MR 419154 | Zbl 0209.00701

(8) I. Tammelo, G. Moens, Logische Verfahren der juristischen Begründung, Wien - New-York, Springer-Verlag, 1976, surtout ch. 2 (pp. 6-22).

(9) Iid., o.c. p. 57ss.

(10) Au cours de la discussion qui a suivi le présent exposé, G. Stahl a remarqué à juste titre que la loi autrichienne en question n'est pas adéquatement reproduite par les expressions que symbolisent respectivement "p" et "r", ce qui conduit à la contradiction. Car elle statue non pas que seules les personnes dont la langue maternelle est l'allemand ont droit de demander l'aide ou seuls les ressortissants allemands ont droit de demander l'aide, mais que seules les ressortissants allemands ou les personnes dont la langue maternelle est l'allemand ont droit de demander l'aide à quoi correspond la conjonction : "Les personnes dont la langue maternelle est l'allemand ou les ressortissants allemands ont droit de demander l'aide et les personnes autres que celles dont la langue maternelle est l'allemand ou celles dont la langue maternelle est l'allemand ou celles qui possèdent la nationalité allemande ne l'ont pas".

(11) On trouvera une excellente présentation de l'axiomatisation de la doctrine des conditions dans H. Schepers, Leibniz' Disputationen "De Conditionibus" : Ansätze zu einer juristischen Aussagenlogik (Studia Leibniziana. Supplementa. V. XV. Akten des II Internationalen Leibniz-Kongresses, B. IV, pp. 1-17). | MR 532936

(12) A. Bayart, Leibniz et les antinomies en droit (Revue Internationale de Philosophie, 20 (1966), pp. 257-263). | MR 533278

(13) Au sujet de la distinction entre persuader et convaincre voir Ch. Perelman & L. Olbrechts-Tyteca, Traité de l'argumentation, Bruxelles, Editions de l'Institut de Sociologie, 1970, 2e éd., pp. 34-40 (§ 6).

(14) Ch. Perelman, Logique juridique - nouvelle rhétorique, Paris, Dalloz, 1976, p. 2s.

(15) G.H. Von Wright, Deontic Logic (Mind 60 (1951), pp. 1-15).

(16) Voir entre autres, Ch. Perelman & L. Olbrechts-Tyteca, o.c., Introduction et passim ;

Ch. Perelman, Droit, morale et philosophie, Paris, L.G.D.J., 1968, passim ;

Ch. Perelman id., Le champ de l'argumentation, Presses Universitaires de Bruxelles, 1970, passim ;

Ch. Perelman L'empire rhétorique, Paris, Vrin, 1977, passim.