À propos d'un mémoire récent de M. Brelot
Annales de l'Institut Fourier, Tome 2 (1950), p. 81-82
u étant une fonction sous-harmonique au voisinage de l’infini, une limitation de la croissance des moyennes de u + sur des sphères concentriques entraîne une limitation analogue de la fonction u + elle-même. Ce fait se démontre facilement par le principe de la majorante harmonique en utilisant l’intégrale de Poisson.
@article{AIF_1950__2__81_0,
     author = {Pfluger, Albert},
     title = {\`A propos d'un m\'emoire r\'ecent de M. Brelot},
     journal = {Annales de l'Institut Fourier},
     publisher = {Institut Fourier},
     address = {Grenoble},
     volume = {2},
     year = {1950},
     pages = {81-82},
     doi = {10.5802/aif.21},
     zbl = {0042.33603},
     mrnumber = {13,459a},
     language = {fr},
     url = {http://www.numdam.org/item/AIF_1950__2__81_0}
}
Pfluger, Albert. À propos d'un mémoire récent de M. Brelot. Annales de l'Institut Fourier, Tome 2 (1950) pp. 81-82. doi : 10.5802/aif.21. http://www.numdam.org/item/AIF_1950__2__81_0/